Que de rebondissements !!!



Vingt deuxième épisode de :

En l ‘An 2200

Vivien, une fois son père et Thorin repartis se dirige vers sa chambre puis, se ravise, il suit Arwann dans la chambre de Thaïs.
Le père de Nessa lui fait signe d’aller s’asseoir sur la chaise pendant que lui s’assoit au pied du lit.
Tous deux regardent les deux endormies. Vivien se relève et dit :
– Viens, je crois que nous pouvons les laissez seules. Il n’y a plus rien à craindre. Là-bas nous pourrons discuter plus librement.
Arwann approuve et suit Vivien dans la chambre des garçons. Chacun dans son lit les voici entrain de deviser.
– Pourrais-je savoir…, si tu aimes ma fille et si tu l’aimes, ne me dis pas non, je sais que tu l’aimes… Pourquoi as-tu décidé de mourir. Je ne comprends pas.
– Oui, j’aime Nessa, répond Vivien. Mais je ne savais pas trop si elle m’aimait. J’avais l’impression qu’elle se moquait de moi. Ensuite, je savais très bien que si Larwence partait, Thaïs ne lui aurait pas survécu. Alors, je suis parti, voilà ! Qu’aurais-tu fait à ma place ?
– Peut-être pareil que toi, je ne peux pas le dire, répond Arwann.
– Crois-tu que tout est bien fini, dit Vivien en se dressant brusquement. J’ai l’impression que nous sommes en danger. Viens, lève-toi vite. Allons chercher Larwence. Il y a quelque chose qui se prépare et c’est très mauvais, Vite…
Il n’a pas fini de dire sa phrase que Larwence entre dans la chambre.
– Vite, les gars ! dit-il. Allons aux écrans de contrôle. J’ai l’impression qu’il y a du grabuge dehors. Quelque chose m’a réveillé. J’ai dit à Thaïs de réveiller les enfants et de les mener dans sa chambre et de ne pas bouger.
Tous trois descendent dans les souterrains. Sur les écrans de contrôles apparaît le visage de Balor. Arwann pâli et leur dit :
– Je crois que nous allons devoir nous battre. Il s’est libéré. J’ai bien peur qu’il est mis la tour hors temps. Nous sommes maintenant ses prisonniers.
– Appelons Thorin, dit Vivien.
– Hélas, nous ne pouvons pas, répond Arwann. Ils doivent être entrain de se battre en ce moment. Il y une solution, il faut que Thaïs, les enfants, Amy et Nessa descendent dans la crypte et s’installent sur l’île. Il nous vaudra détruire le pond d’accès, Balor déteste l’eau.
– Il déteste l’eau et c’est pour cela qu’il vit sous un étang ! s’exclame Vivien.
– Pas le temps de t’expliquer, dit Arwann. Allons les chercher.
Ceux qu’ils aiment mis en sécurité, tous trois remontent dans la salle commune. A peine sont-ils arrivés, un éclair fulgurant envahit la salle, Balor apparaît devant eux. En reconnaissant Larwence, il s’approche de lui.
– Enfin je te retrouve, dit Balor en pointant son doigt vers le jeune homme. Tu vas payer pour ce que tu m’as fait.
– Tu vas rien faire du tout, dit Thorin en apparaissant à son tour, accompagné de Marban et de soldats, pointant leur armes sur le monstre.
– Lorsque tu veux déplacer un endroit hors du temps, dit encore Thorin, fais en sorte de ne pas laisser de traces. Je t’annonce que tes troupes sont défaites. Rends-toi.
Balor fait mine de se rendre, prend son médaillon, dans ses mains et atteint Larwence de son rayon, pendant que le jeune homme s’écroule, les hommes de Thorin tire sur Balor et le désintègre.
Thorin se précipite vers son fils qui gît par terre. Vivien, plus rapide que lui est déjà auprès de son ami et constate qu’il ne respire plus.
Il se relève blanc comme un linge, voit Thorin prendre son fils dans ses bras, regarde Arwann muet de stupeur, passe devant lui, sans rien dire, va dans sa chambre, s’allonge sur son lit et reste immobile.
– Anann ! S’il est avec toi, que doit-on faire ? Est-il avec toi ?
Il ferme les yeux, les larmes coules et mouillent ses cheveux. Une main lui touche l’épaule, il sursaute et voit Anann à côté de son lit. Il se lève brusquement et dit :
– Je ne suis pas chez toi ! Est-tu réelle ou je… oui c’est ça, je rêve !
– Non, tu ne rêves pas, dit Anann, c’est moi qui suit venue. Larwence n’est pas chez moi, mais chez mon époux. Allons voir Thorin.
Arwann reste sans voix, lorsqu’il voit Anann, suivi de Vivien entrer dans la salle. Elle s’approche du corps de Larwence et lui caresse les cheveux.
– Prends ton fils, dit-elle à Thorin, et couche-le, comme s’il était endormi, allez, va. Fais, ce que je te dis et ensuite reviens vers nous. Nous allons partir le chercher.
Thorin dépose son fils dans le lit et le borde, puis revient dans la salle.
– Tes hommes vont repartir à Gwynvrynn avec Arwann. Oui, Arwann repars là-bas. Tous ceux que vous aimez, sont là-bas, dans ta maison. Quand à toi, Thorin, tu restes avec moi et Vivien.

A demain si vous le voulez bien, pour la suite …

Anny M

Advertisements

2 responses to this post.

  1. bien sur à demain grosses bises je dormais !

    Répondre

  2. Un petit coucou mon ami
    ce matin au jour se leve .. dans un ciel grisatre ..
    Passe une belle journée bisous

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s