L’issue est là !



ÉPILOGUE

La Ville

Cela fait bientôt un an que la ville a gagné sa liberté. Les habitants ont transformé celle-ci. Les portes ont été ouvertes et jamais refermées donnant ainsi libre court à l’échange de culture. Autour de la ville l’agriculture a fleuri. La ville s’en est allée vers le retour des anciennes traditions faisant de l’homme un être humain sachant ses droits et ses devoirs. Un homme s’ouvrant sur la compréhension des autres.

Florien et Wilhelm ont été élus pour diriger la ville aidés en cela par Ariadne et Adeline.
En cet instant, les quatre amis sont dans le petit salon du vieux château. Ils ont décidé de demeurer dans cet endroit. La demeure du gouverneur est devenue une université.
Aujourd’hui, ils ont un invité, un vieil homme apparu dans un drôle engin à l’endroit où Adeline est arrivée
– Ma chère enfant, dit le vieil homme à la jeune femme. Je suis venu te chercher. J’ai besoin de toi pour continuer mes recherches.
– Non, professeur, répond-elle en lui prenant la main. Je reste ici. J’y ai trouvé l’amour et des amis.
Elle s’arrête de parler puis reprend :
– J’ai compris une chose. Le meilleur temps qui compte est l’instant présent. Je suis désolée, professeur.
– Ne le sois pas, j’espérais que tu me répondes ainsi, dit le vieil homme en lui donnant une boîte en bois sculptée. Ce sera ton cadeau de mariage. Maintenant, je dois te quitter.
Le vieux professeur se lève et salue le groupe d’amis. Florien veut le retenir.
– Je vous remercie de votre hospitalité, dit le vieil homme. Je suis rassuré sur le sort d’Adeline. Mon temps est terminé. Il me faut partir, merci encore.
Il salue le groupe et sort du petit salon. Une demi-heure plus tard, une énorme explosion ébranle la ville. Tous se précipitent aux fenêtres.
Une épaisse fumée s’élève des remparts. Un homme arrive en courant.
– C’est l’engin du vieil homme qui a explosé, dit-il à Florien.
Adeline se cache le visage de ses mains et pâlit. Elle sort en courant du salon. Wilhelm la suit comprenant la panique de sa compagne. Florien et Ariadne font de même. Sur le lieu du drame, il y a foule.
Des soldats empêchent les curieux de voir les restes de cet appareil étrange. Adeline veux s’approcher, elle est retenue par ses amis. Wilhelm la prend dans ses bras. La jeune femme se blottit contre lui et se met à pleurer. Tous, tristement s’en retournent au château. On fait asseoir Adeline dans un fauteuil. Wilhelm s’agenouille près d’elle.
– Tu sais, dit-il. Je crois bien qu’il savait ce qu’il faisait. Il est venu voir si tu étais heureuse. Il a décidé de partir ainsi, ne pleure plus, s’il te plaît. Nous avons la vie devant nous. Je suis sûr qu’il serait mécontent de te voir dans cet état, s’il te plaît, Adeline, je sais bien que tu as du chagrin.
Il se redresse et la berce comme un enfant. Elle se calme peu à peu et reste blottie contre lui.
Le lendemain elle ouvre le cadeau du professeur. Dans ce coffret, il y a un manuscrit. L’écriture fine du vieil homme emplie les pages. Dans ce livre il y a d’inscrit, les résultats de ses recherches, ainsi qu’un message de sagesse qui se termine ainsi :
– « Ma chère enfant, ma vie de recherche m’a fait comprendre, que le plus important dans ce monde est le respect de soi et des autres. Ce que nous recherchons est souvent auprès de nous et en nous.»
Le chagrin s’estompe avec le temps. Quelques mois plus tard Adeline et Wilhelm se sont mariés. Ariadne a mis au monde un petit garçon potelé.
La ville et sa gestion sont devenus un exemple pour les villes voisines. Tous copient sur cette nouvelle société.

Attention ! La spirale du temps nous aspire. Me voici devant l’écran de mon d’ordinateur qui n’attend plus que mes mains pour courir sur les touches pour faire vivre d’autres personnages et d’autre aventures…, à tout à l’heure !

Anny M

Publicités

2 responses to this post.

  1. Bonsoir Annie ,
    De Retour parmi l’Onde ,
    Je Découvre une Issue ,
    La Toute Faim de Ce Monde ,
    Pour les Temps non Venus .
    NéO~
    Becs de l’Instant Présent ,
    Là Où l’Hors est Vivant 😉

    Réponse

  2. Cela m’amène à réfléchir avec cette explosion, celle du maître du Temps, le sage, ce qui donne Saturne et le système solaire, système d’horlogerie. Les portes ouvertes ( des étoiles) J’imagine donc alors que les planètes extérieures cesseront peut être d’avoir des effets rétrogrades. Nous vivrons donc à l’heure véritable correspond au Soleil, sans heure d’été etc..sans retoucher deux fois par an le système d’horlogerie.
    Bien que l’on sache qu’il faut éviter de tourner les aiguilles à l’envers, c’est que que nous faisons pour juste une heure de décalage..L’impact de nos actes sont en répercussion. Quel rêve, vivre dans regarder l’heure.. prendre le temps de vivre.
    Très belle issue que tu as laissée là..

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s