A la recherche de son ami



Troisième épisode de :

LE COMBAT DE THOVARDR
CONTRE LA REINE IRKA,
OU,
L’ AMITIE N’A PAS DE PRIX.

Une bonne heure passe. Notre ami gît à terre toujours sans connaissance. Un serviteur entre dans la salle et le trouve ainsi.
Il va chercher trois de ses compagnons et à eux quatre, ils transportent le jeune homme dans sa chambre, l’allongent sur sa couche, puis repartent.
Thorvardr reprend connaissance quelques heures plus tard. Il se demande s’il n’a pas rêvé. Péniblement il se relève, sa tête est lourde et très douloureuse.
Il s’assoit sur son lit, un grand vide s’installe en son coeur. Il se prend la tête entre les mains, pose son front sur ses genoux.
Il ne pensait pas avoir autant de sentiment à l’égard de Hroerekr. Il pleure la perte de son ami, se remémore les paroles de Gorak; la colère et l’impuissance combattent dans le tréfonds de son âme.
Il se couche, tourne et se retourne, enfin le sommeil l’emporte loin des réalités.
Il fait un rêve étrange, dans une sorte de brume il distingue Hroerekr enchaîné à une muraille. Il entend le rire affreux de Gorak.
La vision s’estompe. Il se retrouve sur son cheval et galope dans une plaine. Tout semble mort et desséché autour de lui.
Une jeune fille, cheveux au vent, longue robe couleur de lune, apparaît devant lui. Elle porte à la main un collier fait d’anneaux d’argent entrelacés et incrusté de pierre d’améthyste.
Elle le lui tend. Thorvardr descend de son cheval, s’approche de la jeune fille. Celle-ci le regarde intensément et lui chante d’une voix pure et claire :
– Voici le collier de vérité,
Forgé par l’elfe de lumière.
Incrusté de belles pierres.
Sur lui gravés, le soleil et la lune.
Il protège du mal et le défait.
Dans les mains d’un brave, il annule,
Si le coeur est vaillant et que rien ne l’effraie,
Les pouvoirs de la reine innaturée.
Le vrai du faux désormais séparé.
Par ce collier,
Brûlera la reine.
Par ce collier,
La tour noire s’écroulera.
Par ce collier,
La lumière reviendra.
Par ce collier,
Les frayeurs chassées.
Par ce collier,
Ton ami sera à tes côtés.

La vision s’estompe de nouveau. Il revoit Hroerekr enchaîné qui l’appelle. Un bruit dans la chambre le réveille en sursaut. Il se dresse brusquement sur son lit. Il regarde autour de lui.
Il aperçoit son épée à terre, tombée de l’endroit d’où elle était suspendue. Thorvardr se lève promptement. L’expression de son visage dure et farouche. C’est décidé. Il part à la recherche de son ami.

Je prends quelques instant la parole.
Laissons Thorvardr et essayons de savoir qui est cette reine Irka et où se trouve son royaume. Je vous promets qu’aussitôt que j’ai les renseignements je les souffle à l’oreille du héros. Comment se fait-il qu’elle est eu connaissance de l’existence de Hroerekr et pourquoi lui ? Et oui ! J’ai la réponse. Il vient de me parvenir quelques renseignements. Ne me demandez pas d’où proviennent mes sources je ne vous le dirai pas.
Suivez-moi… nous atterrissons au royaume de la reine Irka. Il se trouve sur cette île du nord que les ancêtres de Hroerekr ont quitté. C’est une île qui porte le nom de Gotland. La reine s’y est installée après leur départ. Depuis qu’elle a pris la régence de cette terre tout y est morne et triste. Le peu d’arbres qu’il y a dessèchent et meurent. Son règne dure depuis plus de quatre cent ans.
La population de l’île se décime peu à peu. Cela causé par les mariages successifs. Je parle des mariages de la reine. Que je vous explique. Chaque fois qu’elle se marie, elle choisit pour époux un jeune homme qu’elle fait aller chercher dans un village. Arrivé entre les griffes de la reine le garçon est perdu pour sa famille et sa fiancée. Tous les ans et plusieurs fois dans l’année, les mêmes rituels se répètent.
Gorak avait l’ordre de lui ramener Thorvardr, mais arrivé dans le royaume de celui-ci, il rencontre l’homme qui avait agressé Hroerekr. Cet homme avait une haine profonde pour le jeune homme; Gorak profita de cette aubaine. Il pouvait faire d’une pierre deux coups, enlever Hroerekr, prévenir Thorvardr et l’enlever à son tour. Pour cela, il rôde, guette, épie les moindres gestes des deux amis. Il attend le moment favorable pour tendre son piège et quel piège !
Le jour de la chasse, il fait en sorte que Hroerekr soit isolé des autres chasseurs. Il crée une bête monstrueuse pour effrayer cheval et cavalier… vous connaissez la suite.
Anny M
La suite demain si vous le voulez bien !

Publicités

2 responses to this post.

  1. Bonjour Annie ,

    J’attendrais donc la Suite ,
    Pour Connaitre les Mots de la Fin .
    NéO~
    Belle Nuit , ici c’est l’Avis de Tempête.

    Réponse

  2. vivement la suite j’adore : bises

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s