Le temps est vraiment maussade aujourd’hui, il est 16h17 et tout est prêt pour accueillir la nuit, mais bon le soleil est dans le coeur ! Bon après-midi !



Chapitre 2
D’Allar aldir
ou à travers les âges
Tome 2

Le repas ce soir là se passe en silence, que ce soit à la table des grands comme à la table de Diane. Attablés avec elle; Loegairi, Ulgrin, Dick et Gelmir. Ils sont les derniers à sortir de la salle.
– D’après ce que j’ai compris, dit Diane, nous allons partir lorsque les troupes seront arrivées à la hauteur de Lýsigull.
– Si je compte bien on partira dans une vingtaine de jours, dit Loegairi.
– Je vais avoir le temps de rassembler une troupe, déclare Gelmir. Ansuz m’a demandé d’aller chez mon père chercher des compagnons, car nous allons avoir à faire à certaines armées de Thurses. Ce soir je parts chez mon père.
– Quand reviendras-tu ? demande Diane.
– Je serai revenu avant le départ. Garde-toi bien Diane ! Loegairi veille sur elle.
Sur ces mots Gelmir salue ses amis et quitte la table.
– Bon, dit Diane. Ça fait drôle de voir tout le monde s’éparpiller comme ça.
– Personne ne s’éparpille, rétorque Loegairi.
– Je le sais, dit Diane. Mais j’ai l’impression que nous sommes en train d’écarteler nos forces, c’est plus fort que moi.
– Allez ! Ne boude pas ! Dit Loegairi.
Puis s’adressant à Ulgrin et à Dick :
– Les amis, je crois qu’il est l’heure pour nous d’aller nous reposer.
Sur ces mots il se lève, prend la main de Diane et l’entraîne. Tous deux saluent leurs amis et sortent de la salle et se dirige vers leur chambre.
Le jour viens de se lever, Diane debout regarde par la fenêtre et brusquement sort de la chambre sous les yeux étonnés de son compagnon. Loegairi sort à son tour, court la rattrape, lui prend le bras et lui demande :
– Tu fais quoi, là ?
– Chut ! Viens par là.
Elle l’entraîne vers un buisson d’aubépine et le fait s’accroupir, lui montre le sentier qui mène vers la source et lui dit :
– Je viens de voir une petite fille et un chien prendre ce chemin. Viens, suivons-les.
– Une petite fille et un chien ?
Diane ne lui répond pas et se dirige rapidement vers le sentier suivi de Loegairi. Au bout d’une centaine de mètres ils rattrapent effectivement une petite fille et son chien. Loegairi d’un bon leur barre la route.
– Qui es-tu et que fais-tu ici ? demande Diane à l’enfant.
– Je me promène, répond la fillette et se redressant fièrement. Je m’appelle Mila et je suis la fille du chef, lui c’est Kidou.
– Qui t’a dit que tu pouvais te promener comme ça, continue Diane.
– Personne, répond Mila, j’ai douze ans et je suis assez grande pour savoir ce que je fais, leurs conversations m’ennuyaient, alors je suis sortie, je n’ai pas l’habitude d’être enfermée entre quatre murs.
La réponse et la mine de la fillette font éclaté de rire les deux jeunes gens. Mila vexée se met à bouder.
– Allez ! Viens avec nous, dit notre amie à la fillette en lui tendant la main. Moi, c’est Diane et mon ami s’appelle Loegairi. As-tu déjeuné ?
– Non, nous venons d’arriver mon père et moi.
– Alors, allons-y, nous non plus nous n’avons pas déjeuner.
En déjeunant avec la fillette nos deux amis apprennent que Mila et son père viennent d’un village fortifié en haut d’une colline à 30 lieues de Noatun la cité de Gyllir l’elfe marin.

A suivre …
Anny M

Publicités

One response to this post.

  1. bon vendredi annie bises je viens de lire la suite!

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s