Quelle merveilleuse aventure !!!


Affiche du film

Une aventure de cet été.

Avec le Centre Imaginaire Arthurien avec l’association anglaise Chagford Filmmaking Group, j’ai, mes compagnons et moi, participé au tournage d’un film.
« Sir Lanval, la fée, la reine et le chevalier »

Elizabeth Jane Baldry en est la réalisatrice, c’est vraiment une personne très sympathique et aussi une grande harpiste.
Ce film c’est fait dans le cadre d’un proget européen :
« Partager nos légendes ».
Ce projet a reçu le soutien de l’Union européenne (via le programme Interreg IV France-Angleterre, fonds FEDER).
Il a réuni ( le projet), créateurs et artistes de Bretagne et du Devon grâce à une légende choisie des deux côtés de la manche : Le lai de Lanval de Marie de France.
Le Lai a été écrit par Marie de France entre 1160 et 1180. Les renseignements sur cette grande poétesse Marie de France sont très rares, on suppose qu’elle serait issue d’une famille noble française proche du pouvoir royal. Ce serait ainsi qu’elle c’est trouvée au service du roi Henri II de Plantagenêt comme artiste de la cour.
Le texte était écrit dans un idiome normand parlé des deux côtés de la Manche, pourquoi ? Parce que le 14 octobre 1066, Guillaume le Conquérant, Duc de Normandie, écrasait l’armée anglo-saxonne et le roi Harold à Hastings et s’emparait de la couronne d’Angleterre.
Après ce moment d’histoire revenons au film.
C’est un film de cinquante deux minutes se déroulant à la cour du roi Arthur. Il a été tourné en dans ses féériques paysages de Bretagne et du Dartmoor. Et que vous retrouver si j’ai bonne souvenant de ce qu’on m’a dit dans les lieux touristiques où le film à été tourné et aussi diffusé dans les écoles.
Parlons un peu des personnes qui m’entouraient de Bretagne ou du Devon. Les acteurs et actrices, l’équipe technique, tous étaient formidables.
J’ai passé trois journées de tournage fantastiques, tout le monde au petits soins autour de nous J’ai bien aimé les échanges de sympathie, les fous-rire et cette joie de vivre nous faisait oublier la chaleur.
Cela a été une merveilleuse aventure qui j’espère se reproduira car elle démontre que dans l’art les frontières n’existent pas.
Vous me voyez à la fin de la vidéo, à l’entrée du château, la deuxième personne sur la gauche de l’écran à côté de la femme et l’enfant.

Publicités

2 responses to this post.

  1. Posted by No se puede olvidar a un ángel on 6 janvier 2011 at 19 h 07 min

    “ Lluvia Estelar de Estrellas…
    Viajando hasta Oriente…
    La del Norte la Primera…
    Orientando a Tres Reyes…

    Por Delante el Rey Gaspar…
    El Mayor el Rey Melchor…
    Detrás va el Rey Baltasar…
    Buscando van al Niño Dios…

    Viajan Noche tras Noche…
    Es Magia de Reyes Magos…
    Ofreciendo Bendiciones…
    Van cargados de Regalos…

    Alúmbrales Señor el Camino…
    Que lleguen a los Corazones…
    A los niños les traen Cariño…
    Nostalgia para los Mayores…
    Quiero de nuevo ser Niño…
    Compartiendo mil Ilusiones… ”

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s