Temps gris et froid cela sent la neige … Bonne journée !!!


Chapitre 10
Anne et Godefroy

Lorsque Godefroy revient à lui, il se trouve allongé dans un lit. Une infirmière est à son chevet. Il se sent ankylosé, se soulève doucement, réussit à s’asseoir et demande où de trouve sa compagne.
-Elle est dans une chambre à l’étage au dessus, répond l’infirmière. Elle se repose.
-Je veux aller la voir, menez moi auprès d’elle.
-Ce n’est pas raisonnable mais, vous insisté si bien que je vais vous conduire près d’elle, répond l’infirmière en voyant l’air sérieux du jeune homme.
Arrivé dans la chambre, il se précipite vers le lit. Anne ne bouge pas. Il se penche sur elle et constate que la respiration de la jeune fille est régulière.
Il se sent rassuré. Il s’assoit près de Anne. L’infirmière quitte la chambre. Godefroy en profite pour réveiller Anne.
-Comment vas-tu, demande-t-il à son amie.
-Un peu vaseuse que nous est-il arrivé ? je me souviens de la voiture, de l,étang, d,avoir nager, ensuite toi auprès de moi, d,un portrait qui me ressemblait de trois personnages qui nous menaçaient, de toi qui criais, d,un ascenseur, tout est flou, comme dans un rêve. Où sommes-nous ?
Godefroy n’a pas le temps de répondre. Il entend du bruit dans le couloir. Il a juste le temps de dire :
-Chut ! Motus ! Tu ne dis rien à personne. Laisse-moi faire !
Un médecin suivi d’une infirmière entre dans la chambre. Godefroy reconnaît en lui l’un des deux hommes qui étaient auprès de la femme. Celui-ci s’approche du lit et demande aux jeunes gens :
-Alors ? Comment vous sentez-vous après cette baignade forcée ?
-Bien,  on ne se souvient pas très bien de ce qui nous ait arrivé. Mais on va bien. On a pu repêcher la voiture ? dit Godefroy en entrant dans le jeux du médecin.
-Si vous pensiez sortir demain, je suis désolé pour vous, répond le médecin. La feinte du garçon ayant réussi. Vous resterez quelques jours en observation. Il pourrait y avoir quelques complications, je le crains. Je vous souhaite une bonne nuit de repos. Quand à vous jeune homme, il va vous falloir regagner votre chambre.
Sur ces mots il sort de la chambre, suivi de l’infirmière. Godefroy se lève de sa chaise, sans bruit s’approche de la porte, écoute à travers celle-ci ce que dit le médecin.
-Je veux qu’ils dorment pendant vingt quatre heure. Demain de bonne heure, nous les transporterons dans ma clinique. Ensuite, A elle d’aviser !
Ce qu’il vient d’entendre n’est guère réjouissant pour eux, le garçon renifle le piège. Il revient vers le lit, un plan s’échafaude dans son esprit. Il recommande à Anne :
-Quoiqu’il arrive, tu ne dis rien. Tu feras exactement ce que je te dirai de faire. L’infirmière va revenir, restons calmes !
Il lui donne un baiser sur le front et va se poster derrière la porte. Quelques minutes s’écoulent. Il entend des pas dans le couloir, fait signe à Anne de se tenir prête. Il laisse entrer l’infirmière, referme la porte derrière elle, se jette sur elle, la ceinture et l’assomme.
-Excuse-moi, ce n’est pas dans mes habitudes d’assommer les femmes ! Aujourd’hui, pas de chance pour toi. Je ne pouvais pas faire autrement. Noblesse oblige, comme on dit ! Il se retourne vers Anne qui le regarde avec stupéfaction. Mets sa blouse, ses chaussures, passe-moi le drap ! Je vais la ficeler dedans. Grouille-toi, t’en as pas pour deux plombes !
Anne s’exécute fébrilement. La voici prête. Le garçon lui, a enfermé la femme dans les toilettes et à poussé le lit devant la porte de celles-ci. Il revient vers sa compagne, la prend dans ses bras, l’embrasse et d’un air enjoué déclare :
-On a réussi la première manche ! On va sortir. TU vas faire comme si tu me soutenais, si, par hasard on rencontrait quelqu’un. Anne réagit lentement à ce qu’il vient de lui dire. Il la secoue un peu. Tu rêves ? Tu n’as pas compris ? On se tire d’ici ! Allez, viens !
-Tu es en pyjama ! Comment allons-nous faire ?
-T’occupes ! réplique Godefroy qui commence à s’énerver. On va arranger ça ! Pour mes fringues, c’est simple ! Une fois sortis, on descend d’un étage. Là, j’ai vu qu’il y avait une pièce marquée « LINGERIE », j’entre dans cette pièce et toi quand tu verras un infirmier, arrange-toi pour le faire entrer là où je serais, tu as compris ?
-Si c’est une infirmière ?
-CE sera un infirmier ! J’ai dis !
A l’étage du dessous, Godefroy entre dans la lingerie. Anne n’est pas très rassurée. Une porte s’ouvre, un infirmier sort d’une chambre. Résolument elle se dirige vers lui.
-Je dois changer les draps d’un malade mais je n’ai pas les clefs de la lingerie, les auriez-vous ?
-Tes nouvelle ici, toi ! dit l’homme en la détaillant.
-Je suis de service de jour d’habitude ! répond-elle avec aplomb.
L’homme ouvre la porte de la lingerie sans difficulté. Il se retourne vers Anne. Il n’a pas le temps de dire quoique ce soit, il est attiré à l’intérieur par Godefroy. L’homme est assommé. Quelques instants plus tard, le garçon ressort en tenue d’infirmier. Il prend la main de Anne et l’entraîne vers l’ascenseur en s’exclamant :
-DIRECTION, LA PORTE DE SORTIE !
Arrivés au rez-de-chaussée, ils dirigent vers la sortie. Le hall est désert, il n’y a pas âme qui vive. Une fois dehors, Godefroy remarque une ambulance. Son moteur tourne. Il regarde s’il n’y a personne à l’horizon… Personne ! Il entraîne la jeune fille vers le véhicule. Tous deux s’engouffrent dans celui-ci. Il prend le volant.
-Les dieux sont avec nous, s’exclame-t-il. Direction Paris avant que l’alerte ne soit donnée.
Anne reste silencieuse. Godefroy trouve très vite la direction de la capitale. La jeune fille la tête appuyée sur l’épaule de son compagnon somnole. Arrivés à destination Godefroy secoue Anne.
-Terminus ! Tout le monde descend !
-Où sommes-nous ?
-A deux pas de chez moi. Dépêche-toi, pas la peine de nous faire remarquer dans ces accoutrements. Je n’ai pas envie qu’on nous voit comme ça !

A suivre …
Anny M

Publicités

One response to this post.

  1. merci pour la suite de cette histoire : bonne soirée je suis un peu fatiguée j’ai pris froid! bises

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s