Afin de nous réchauffer !!! Bonne journée !!!



Chapitre 1

LES AVENTURES DE CYN DE MAURLEEN

Tout est calme. Dehors, la chaleur est étouffante, pas un bruit, seulement le bourdonnement des abeilles, inlassables ouvrières.
L’orage est survenu sans apporter le rafraîchissement escompté. Dans la pénombre les persiennes laissent passer quelques traits de lumière. Le tic-tac de la vieille horloge égrainant ses heures, troue le silence de la pièce.
Tout est indéfinissable, l’atmosphère, les objets semblent tangibles. La chaleur, la pénombre ainsi que le bruit de l’eau tombant à verse, cette eau qui joue du tambour sur le toit, donnent envie de dormir.
Le temps tel que nous le connaissons, dans ces instants là n’existe plus. Ce qui nous est réel, ne l’est plus, ce qui est irréel, semble concret.
Dans le salon, la vieille horloge fait entendre son carillon et annonce trois heures de l’après-midi. Cyn de Maurleen est en train de s’assoupir, le dernier coup de carillon le fait sursauter.
Il ouvre les yeux et reste figé de stupeur. Il est entouré d’un tout autre décor que celui de sa villa. Il est assis sur un trône surélevé de quelques marches.
Ce haut siège se trouve au bout d’une salle immense dont les murs de pierre sont recouverts de tapisseries représentant des scènes de chasse ou d’amour.
Il y a bien des fenêtres dans cette salle mais elles sont étroites. De ce fait le soleil diffuse avec parcimonie ses rayons de couleur d’or. Le sol est fait de dalles blanches et noires. Un tapis va de la porte de la salle jusqu’au trône.
Cyn se pince, il croit rêver… non il ne rêve pas. Ses vêtements eux aussi ont changé. Il se retrouve vêtu d’une tenue de seigneur du haut moyen âge, près à partir en guerre. Un homme entre dans la pièce et s’avance jusqu’à lui.
– Sire, vos troupes vous attendent, déclare-t-il en le saluant
– Merci Eozen, voilà qui est une bonne nouvelle. Apporte-moi mes gants et mon épée, s’entend-il répondre. Je pars à l’instant.
L’homme s’exécute. Quelques instants plus tard Cyn sort de la salle et se dirige vers l’endroit où l’attendent ses hommes. Il s’achemine sans encombre dans ces lieux, il lui semble reconnaître cet habitat. Il traverse une cour, longe un couloir et arrive dans une seconde cour, quelques personnes se trouvant dans celle-ci le saluent.
Après avoir passé un pont-levis Il débouche sur une grande esplanade et découvre ses troupes qui l’attendent. Il y a plus de cinq cent hommes. Oriflammes, bannières multicolores flottent au vent. Les lances brillent au soleil; celui-ci est presque à son zénith.
Un jeune écuyer s, avance vers lui tenant un cheval par la bride, un autre lui apporte son bouclier gravé de ses armes, un poing ganté tenant une épée flamboyante.
Cyn remercie le jeune homme et enfourche son destrier. Il s’avance vers ses guerriers et leur tient se discours
– Que retentisse le cor ! Que sonne l’heure du trépas de Kottos le Noir. Debout Cavaliers ! Debout mes braves ! Que la victoire nous porte sur ses ailes ! Que retentisse le chant du l’olifant ! La bataille que nous allons mener sera rude ! Nous allons devoir attaquer les troupes de Kottos, ce lâche vieillard, cet homme sans scrupule, qui retient prisonnière ma douce fiancée, sa nièce, la belle Grainné. Partons la délivrer des mains de cet ignoble criminel ! Nous sommes vaillants ! Allons mes braves ! Allons vers la victoire !
Ces intrépides guerriers acclament à force de hourras les paroles de leur chef. Les trompettes sonnent. Les bannières flottent au vent. L’armée se met en marche.

A suivre …
Anny M

Publicités

One response to this post.

  1. Merci pour le nouveau chapitre de ta nouvelle histoire Annie!
    Passe un très beau lundi mon amie!!
    Amitié et gros bisous xxxxx

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s