Bonne journée à vous toutes et tous !!!!



Chapitre 3

LE COMBAT DE THOVARDR
CONTRE LA REINE IRKA,
OU,
L’ AMITIE N’A PAS DE PRIX.

Une bonne heure passe. Notre ami gît à terre toujours sans connaissance. Un serviteur entre dans la salle et le trouve ainsi. Il va chercher trois de ses compagnons et à eux quatre, ils transportent le jeune homme dans sa chambre, l’allongent sur sa couche, puis repartent laissant Thorvardr aux mains du guérisseur qu’ils ont fait appelé. C’est un homme âgé à la barde blanche et aux cheveux tout aussi blancs et longs.
L’homme de science se penche sur le jeune homme et constate qu’il est simplement endormi. Il pousse un soupir de soulagement et s’assoit sur un siège attendant le réveille de son patient.
Thorvardr reprend connaissance quelques heures plus tard. Il se demande s’il n’a pas rêvé. Péniblement il se relève, sa tête est lourde et très douloureuse. Il voit le vieil homme assis qui le regarde. D’un geste il lui fait signe de sortir de la chambre.
Se retrouvant seul Thorvardr s’assoit sur son lit, un grand vide s’installe en son coeur. Il se prend la tête entre les mains et pose son front sur ses genoux.
Il ne pensait pas avoir autant de sentiment à l’égard de Hroerekr. Il pleure la perte de son ami tout en se remémorant les paroles de Gorak. La colère et l’impuissance combattent dans le tréfonds de son âme.
Il se recouche, tourne et se retourne dans son lit, enfin le sommeil l’emporte loin des réalités. Il fait un rêve étrange. Dans une sorte de brume il distingue Hroerekr enchaîné à une muraille. Il entend le rire affreux de Gorak. La vision s’estompe. Il se retrouve sur son cheval et galope dans une plaine. Tout semble mort et desséché autour de lui. Une jeune fille cheveux au vent, longue robe couleur de lune, apparaît devant lui. Elle porte à la main un collier fait d’anneaux d’argent entrelacés et incrusté de pierre d’améthyste. Elle le lui tend. Thorvardr descend de son cheval, s’approche de la jeune fille. Celle-ci le regarde intensément et lui chante d’une voix pure et claire :
– Voici le collier de vérité,
Forgé par l’elfe de lumière.
Incrusté de belles pierres.
Sur lui gravés, le soleil et la lune.
Il protège du mal et le défait.
Dans les mains d’un brave, il annule,
Si son coeur est vaillant et que rien ne l’effraie,
Les pouvoirs de la reine innaturée.
Le vrai du faux désormais séparé.
Par ce collier,
Brûlera la reine.
Par ce collier,
La tour noire s’écroulera.
Par ce collier,
La lumière reviendra.
Par ce collier,
Les frayeurs chassées.
Par ce collier,
Son ami sera à ses côtés.

La vision s’estompe de nouveau. Il revoit Hroerekr enchaîné qui l’appelle.

Un bruit dans la chambre le réveille en sursaut. Il se dresse brusquement sur son lit. Il regarde autour de lui. Il aperçoit son épée à terre, tombée de l’endroit d’où elle était suspendue. Thorvardr se lève promptement. L’expression de son visage dure et farouche. C’est décidé. Il part à la recherche de son ami.

A suivre …
Anny M

Publicités

2 responses to this post.

  1. merci et vite la suite ! oh je m’etais rendormie bon dimanche

    Réponse

  2. Thorvardr n’a pas froid aux yeux, un valeureux et courageux combattants!! Très passionnant ton histoire Annie!!
    Passe un très beau dimanche mon amie!!
    Gros bisous xxxx

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s