La soirée est bien commencée !!!


Le chat ailé.

Dans un village de Provence vivait une famille: le père, la mère et un petit garçon. Hélas, l’enfant était très malade. Les médecins n’avaient plus aucun espoir de le sauver.
Le village où habitait la famille était une bourgade provençale.
La famille, ni pauvre, ni riche.
Un soir que le père rentrait de son travail et qu’il allait dire bonsoir à son fils celui-ceci lui demanda:
– Papa, je veux un chat ailé.
– Olivier! dit le père étonné de la demande du garçon. Ce que tu me demandes n’existe pas.
– Regarde sur le bureau papa. Il y a un gros livre rouge. Prend le et donne-le-moi. Je vais te montrer que mon chat existe.
Le père s’exécute. Il apporte le livre à son fils. Olivier le prend, l’ouvre à une certaine page et montre une image en s’exclamant:
– Tu vois bien qu’il existe!
– Tu vois bien que ce n’est pas un chat, dit le père en reconnaissant le Sphinx posant les énigmes à Œdipes.
-S’il est comme ça, c’est pour parler à l’homme, dit l’enfant sûr de lui, de sorte que son père bat en retraite.
La mère entre à cet instant dans la chambre et interrompt la conversation. Elle annonce à Olivier.
– M. Tezet a téléphoné. Il viendra te voir demain.
– M. Tezet, lui! Il me donnera mon chat ailé, affirme olivier à ses parents.
La mère embrasse l’enfant. Le père range le livre sur le bureau revient vers son fils et l’embrasse en déclarant:
– C’est bien ! Maintenant tu vas dormir pour être en forme demain.
Le lendemain, comme promis M. Tezet rend visite au garçonnet. Après avoir longuement discuté, Olivier parle du chat ailé au vieil homme.
– Je sais que tu vas pouvoir me donner ce que je veux. Je veux un chat ailé. Mon père me dit qu’il n’existe pas, moi je sais qu’il existe!
– Je ne peux pas te donner ce que tu me demandes, dit le vieil homme. Je vais te donner la façon de le gagner. Lorsque tu auras retranscrit sur une feuille de papier ce que tu désires. Tu brûleras la feuille dans le feu de la cheminée. Si vraiment, ton vœu vient de ton cœur, tu auras ton chat. Mais, pour cela il te faudra beaucoup de force, de courage et te lever sans aide de personne.
Le soir arrive, la maison est silencieuse, tout le monde dort, sauf Olivier. Sans aucune aide, après avoir écrit ce qu’il désire sur la feuille de papier, il descend au rez-de-chaussée. Au risque de tomber il met son message dans les braises de la cheminée, attend quelques secondes que le papier s’enflamme emportant vers le ciel son vœu. Il pousse un soupir, remonte dans sa chambre, se met au mit et s’endort très vite.

A suivre …
Anny M

Advertisements

2 responses to this post.

  1. ooucou dejà éveillée je lis ta noouvelle histoire qui ressemble à un conte de noel! bises

    Répondre

  2. Bien touchante cette histoire Annie!! Merci pour ce partage mon amie!! Gros bisous xxxx

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s