Un voyage vers l’espace infini



Sur les éléments

Frères, de qui toujours la parfaite harmonie
Règne, sans s’altérer, dans vos vieux différends ;
Grands corps, de siècle en siècle, affermis en vos rangs,
Dont tous les autres corps sentent la tyrannie ;

Éléments séparés, dont la force est unie,
Fixes, mouvants, légers, pesants, actifs, souffrants,
Chauds, froids, humides, secs, obscurs et transparents,
Qui marquez du grand Dieu la sagesse infinie ;

Pères et destructeurs de tant d’êtres divers
Qui, naissant et mourant, dans ce vaste univers,
Éprouvent de vos lois la fatale puissance ;

Heureux qui ne craint plus l’atteinte de vos coups,
Et qui, sur tous les cieux, loin de votre inconstance,
Peut vivre, respirer, et se mouvoir sans vous !

Laurent DRELINCOURT (1626-1680)

Publicités

4 responses to this post.

  1. Tres beau poeme .. et que dire de la vidéo
    Ah l’espace c’est qq chose d’impressionnant …

    Réponse

  2. J’aime beaucoup ces anciens poème ma chère Annie!! Merci aussi pour ce petit voyage virtuel à travers l’univers!!
    Fantastique mon amie!!
    Bon mardi et gros bisous xxxx

    Réponse

  3. avec ce beau poeme je continue doucement à m’eveiller!rebises

    Réponse

  4. L’univers est grand, infini, majestueux et incompréhensible.
    Il y a plus fort que nous,
    qui dirige tout…!

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s