dans l’antre de Balor


Chapitre 17

En l’an 2200

L’heure du départ pour l’antre de Balor a sonné. Thaïs n’ose pas demander à Larwence de rester près d’elle. Elle retient ses larmes et fait bonne figure.
Après les adieux, Thorin mène directement les garçons au bord de l’étang et comme il leur avait été dit Comper se trouve séparé de la Terre.
Les jeunes gens se dirigent vers les deux saules. Vivien a la surprise de trouver Nessa. Elle les attend appuyée sur le tronc de l’un d’eux. Il regarde Larwence qui n’a pas l’air surpris.
– Tu savais qu’elle était là, n’est-ce pas ? dit Vivien.
– OUI, je le savais, répond le garçon.
– C’est très dangereux pour elle, réplique Vivien.
– Oui, mais c’est sa mère qui est prisonnière, réplique Larwence. Fais lui un sourire.
– Vous en avez mis du temps, dit Nessa une fois qu’ils sont près d’elle. Je commençais à perdre patience. Bon, voici mon rapport. Les troupes de notre ennemi viennent de partir, je ne sais pas où elles vont. Il ne reste que lui et son homme à tout faire. Il est temps maintenant de descendre le surprendre. Larwence, Vivien, vous savez comment faire. Ne vous inquiétez pas pour l’eau. Nous ne nous noierons pas, une espèce de bulle d’air nous entourera.
Larwence s’avance le premier et commence à descendre les marches de l’escalier, ses amis le suivent.
Comme leur avait indiqué Arwann, ils évitent la dernière marche. Ce qui leur fait faire un saut de trois mètre, les deux garçons réussissent leur saut, Nessa en sautant ferme les yeux et tombe dans leurs bras. L’instant d’après le chemin apparaît.
Ils le suivent déjouant le deuxième piège. Il sont devant la porte et réussissent à grimper sur la muraille.
Larwence se sert du harpon que Thaïs lui avait donné et arrive a coincé la griffe.
Il tend la corde et se met à grimper, suivis de ses deux compagnons.
Arrivés au centre du labyrinthe, une dalle se déplace sous leur pas et laisse voir un escalier.
Lorsqu’ils sont tous entrés, la pierre se referme sur eux. Les voici dans le noir complet, l’air est respirable.
C’est avec prudence et en tâtonnant qu’ils descendent les marches.
Lorsque Larwence arrive en bas de l’escalier, la porte des appartements de Balor s’ouvre et celui-ci sort en tonitruant :
– Qui vient me déranger à cette heure-ci ?
– C’est moi, dit le jeune homme en se présentant devant lui. On m’avait parler de toi, alors je suis venu voir si tu étais réellement pareil à ce qu’on m’avait dit. Je ne suis pas déçu. Tu es bien aussi gros, gras et laid. Pourrais-je voir ton appartement ? J’en cherche un justement.
Balor n’a pas le temps de réagir que Larwence est déjà rentré, il se dirige avec rapidité vers la petite pièce aux miroirs.
Le maître des lieux furieux le suit comme un fou. C’est la première fois qu’il se fait posséder de cette façon. Il hurle après Larwence :
– Espèce de petite larve, tu es bien comme tous ses bâtards d’êtres humains. Attend que je te rattrape, tu ne vas pas être déçu de ton voyage. Qui te donne le droit de rentrer chez moi comme ça ?
– C’est toi, crie Larwence arrivé à l’intérieur de la petite pièce. Tu m’as ouvert la porte. C’est très beau chez toi. Tu loues ça combien ?
Balor arrive tout essoufflé devant la petite pièce aux miroirs et voit Larwence à l’intérieur.
Il se rue sur lui, mais à cet instant, le jeune homme crée son rayon lumineux qui se reflète dans tous les miroirs et se met à tourner tout autour de Balor.
Celui-ci aveuglé se met à hurler de douleur. Larwence en profite pour sortir de la pièce et de refermer la porte sur son ennemi.
Il s’adosse un instant à celle-ci pour reprendre des forces, respire profondément et part retrouver ses amis.
Lorsque Vivien voit Larwence entrer dans l’antre de Balor et celui-ci le poursuivre, il descend les dernières marches, fait signe à Nessa de rester en arrière de le suivre et, s’enfonce dans le souterrain.
Il est à peine entré dans le couloir que celui-ci s’éclaire, la lumière est faible. Il se dirige vers les cachots, de l’un d’eux surgit Mokko.
En voyant le jeune homme, il se met à rugir et lui barre le chemin.
– Bonsoir, Mokko, dit Vivien. Je suis bien contant de te rencontrer et de voir que tu ne dors pas. Balor m’avait dit qu’il fallait te réveiller.
– Tu connais Balor, toi ? dit Mokko surpris.
– Bien sûr que je le connais. Je suis le nouvel inspecteur des prisons. Il ne t’a pas dit ? C’est drôle ça, il m’avait dit qu’il te le dirait.
– Non, il ne m’en a pas parler, dit Mokko d’un air menaçant.
– Tu as raison, dit Vivien en lui pointant son arme sous le nez. Je viens inspecter la prison, mais ce n’est pas lui qui me l’a demandé. Allez ! Dépêche-toi, tu vas gentiment me conduire au cachot de Dame Amy, vite, si non je te fais un trou dans ta petite tête.
Le géant recule, comprenant que le jeune homme parlait sérieusement. Il le guide vers le cachot d’Amy, Nessa suit derrière eux.
Lorsqu’il arrive devant la porte, le géant se rue sur Vivien, qui lui tire aussitôt dessus. Mokko s’écroule sans vie.
Rapidement, le jeune homme tourne l’anneau. La porte s’ouvre. Nessa entre dans le cachot et se précipite vers sa mère.
Amy est sans connaissance et bouillante de fièvre. Nessa regarde Vivien d’un air implorant. Il réussit à briser les chaînes qui retiennent la prisonnière avec son laser.
Il prend Amy dans ses bras et sort du cachot. Nessa est près de lui et se retient de pleurer. Arrivés au pied de l’escalier il retrouve Larwence, celui-ci prend Amy dans ses bras.
Les trois jeunes gens s’engouffrent dans le troisième souterrain. Le limon s’écarte pour les laisser passer et se referme sur eux. Ils s’enfoncent au plus profond de l’étang.
Soudain, ils entendent Thaïs qui les appelle. Elle leur crie qu’elle est prisonnière de Balor ainsi que les enfants.
Larwence s’arrête et est prêt à faire demi tour. Vivien lui crie :
– Ne fait pas cela, c’est un piège, Arwann nous avait prévenu.
Larwence secoue la tête et repart. Ils arrivent maintenant dans un espèce de sasse. Tous trois sont remontés à la surface et se retrouve instantanément dans la tour, minuit vient de sonner.
Dans la salle commune Thaïs, Arwann et Thorin sont là pour les accueillir.

A suivre …
Anny M

Publicités

4 responses to this post.

  1. j’ai perdu un peu le fil depuis le temps : çà va revenir! bises bon we!

    Réponse

  2. je viens de m’abonner!

    Réponse

  3. Bonsoir Annie,
    Comment vas tu ?
    Je suis passé de l’autre coté,
    Chercher pour l’Onde une Nouvelle Terre
    Je te souhaites une Belle Soirée,
    A bientôt ,NéO
    Voici le Lien pour y Aller.
    http://drenagoram4444.wordpress.com

    Réponse

  4. Il y a beaucoup de magie et de fantastique dans cette belle histoire Annie!! Tu sais garder le lecteur en haleine ma chère amie!!
    Bon samedi et gros bisous xxxx

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s