De nouveau les études


Allar aldir
ou
A travers les âges

Chapitre 46
Les cours recommencent

Ansuz, Eichtorn et Æadan, partis, Jera, laisse un moment Diane et Loegairi seul à seul. Ils se jettent dans les bras l’un de l’autre.
– Je ne savais pas qu’avec mes questions stupides, murmure Diane, je t’aurais fait revivre un cauchemar, me pardonneras-tu ?
– Je crois que sans le savoir, tu m’as fait du bien, Jera avait raison. Maintenant que j’ai parlé, j’ai l’impression que je ne sais pas je me sens mieux.
Il termine sa phrase en l’embrassant. Diane se blottit contre lui.
– La récréation est finie, dit Jera en arrivant vers eux et frappant dans ses mains Il y a du pain sur la planche, expression que je t’ai emprunté, Diane !
Les voici de nouveau dans le cercle de pierres. Assis par terre, ils écoutent Jera qui leur enseigne une nouvelle façon de se déplacer.
– Maintenant que vous savez aller d’un endroit à un autre en
– Se téléportant, dit Diane en coupant la parole à Jera. C’est ce que l’on dirait au troisième millénaire.
– Si tu veux, réplique Jera. J’aimerai vous apprendre, si Diane arrête de m’interrompre, à devenir invisible, lorsque vous serez en face d’êtres indésirables.
– Devenir invisible ! s’exclame Loegairi. Nous pourrions faire cela ? Je croyais que l’invisibilité était néfaste.
– Comme toute chose, rétorque Jera. Il faut user de cette faculté avec sagesse. Puis-je continuer ? J’ai l’impression que vous avez envie de parler alors, Diane explique-moi, comment ferais-tu pour devenir invisible ?
– Comment pourrais-je devenir invisible ?… Voyons, je me concentrerais en imaginant que je suis transparente.
– Et toi Loegairi, comment ferais-tu ?
– Moi j’imaginerais un rempart qui me rendrait invisible.
– Vos réponses sont assez surprenantes. Diane ton idée n’est pas réalisable. Si tu deviens transparente, tu vas avoir un problème au niveau de ta vue. Si tu es transparente, tes globes oculaires n’existent plus, donc tu ne peux pas voir, les images ne se reflétant plus dans la chambre noire, que forme le globe oculaire. Quand à toi Loegairi, te faire un rempart n’est pas une mauvaise idée en soit, s’il te faut rester immobile. Pour ce qui est d’être en mouvement c’est autre chose. Pour devenir invisible il faut, premièrement comme l’a dit Diane, se concentrer. Ensuite, imaginer non pas un rempart, mais une brume, une brume d’énergie, qui fera en sorte que tout être, qui sera près de vous, ne soupçonnera pas votre présence. Regardez ce que je vais faire.
Jera se concentre, respire et ferme les yeux, Diane et Loegairi sont attentifs. Ils la regardent. Autour d’elle, partant du sol un champ ondulatoire se crée, ils ont l’impression que l’air est entrain de vibrer. Petit à petit son corps disparaît entièrement, ils distinguent nettement le paysage, Jera est là, mais il n’y a nulle trace d’elle.
– L’invisibilité est une parade à un danger éminent, dit-elle. On peu s’en servir aussi dans une attaque surprise. Elle réapparaît devant eux. Régularisez votre respiration, entrez dans le calme, voilà.
– J’ai compris, dit Diane. Tu es partie dans une autre dimension. Ce qui fait que grâce à ce déphasage, on ne peut pas te voir, ni te toucher, mais toi tu peux nous voir.
– Tu viens d’expliquer mes faits et gestes avec certains termes techniques de l’époque d’où tu viens, donc tu as compris, maintenant à toi de faire !
Diane se concentre, respire et ferme les yeux comme l’a fait Jera afin de se déphasée. Une image s’impose à son esprit. Elle se revoit quelques années auparavant, dans le désert du Sahara. Elle se rappelle des vibrations de l’air sous cette chaleur intense. Elle se concentre fortement et fait apparaître autour d’elle ces vibrations ondulatoires. Petit à petit celles-ci l’entourent, elle disparaît aux yeux de Loegairi et de Jera.
– Bien, dit celle-ci. Maintenant essaie de maintenir cette barrière, lève-toi et avance vers moi. Diane s’exécute. Tu peux redevenir visible maintenant et reprendre ta place. A toi Loegairi.
Ce n’est qu’au troisième essai que l’elfe réussi à devenir invisible. L’exercice étant exténuant Jera les laisse se reposer un instant. Ensuite elle leur demande de décrire la procédure qu’ils ont prises pour devenir invisibles. Diane parle de l’image qu’elle a vue dans le désert et comment elle l’a reproduit. Loegairi lui explique qu’il n’arrivait pas à se concentrer sur l’image de la brume et qu’ensuite il a reproduit ce qu’il a vu en regardant Jera.
– Maintenant je vous demande de le faire ensemble, dit Jera, donnez vous la main. Diane tu crées la brume d’invisibilité comme je la nomme et toi Loegairi, tu entraînes Diane jusqu’au cercle de pierres.
Arrivés près du cercle de pierres, ayant exécuté l’exercice, Ils redeviennent visibles. Jera paraît satisfaite.
L’entraînement continue pour nos deux amis. Jera leur demande alors :
– Je vais vous demander maintenant de faire la même chose avec une personne en plus. Il se peut que dans l’avenir vous aurez ce genre problème à régler. Donc, je vais prendre la place de cette personne, ce qui veut dire qu’il y aura un espace supplémentaire à gérer. Qui mène la danse ? Toi, Loegairi ?
L’elfe acquiesce de la tête.
– Bien, je vais vous demander de m’emmener, il vous faudra d’abord faire le tour du cercle de pierre, ensuite, de rentrer dans le cercle et d’en ressortir. Allons-y !
Loegairi prend la main de Jera, qui prend celle de Diane. L’elfe déphase le groupe et Diane les guide.
Les voici marchant autour du cercle de pierres. Ils avancent lentement. Arriver au centre du cercle Loegairi s’effondre, épuisé. Diane se précipite vers lui. Jera leur dit alors :
– Je sais que cet exercice est difficile, mais il vous faut l’apprendre. Allez, Loegairi, relève-toi-toi ! Diane, c’est toi cette fois-ci qui fait la brume d’invisibilité et Loegairi qui guidera. Allez, les enfants on y va !
Les deux amis recommencent l’exercice. Comme Loegairi, Diane s’effondre à son tour. Elle secoue là tête et dit :
– Cet exercice est éreintant.
– Je le sais. Reposez-vous un peu et reprenons.
– Lorsque l’un de nous est en faiblesse, l’autre peut-il prendre la relève sans pour cela détruire le déphasage ?
– Voilà une très bonne question, oui cela se peut, dit Jera. Mais avant de reprendre les exercices, nous allons nous sustenter. Un bon repas nous fera du bien.
Une heure plus tard Diane et Loegairi, reprennent la leçon et leur exercice. Après quelques ratés à la fin de la journée, ils maîtrisent leurs actions. Jera leur demande alors d’aller à l’extrême d’eux-mêmes.
– Maintenant que vous maîtrisez cette faculté, j’aimerai que vous fassiez la même chose, mais tous en vous téléportant comme le dit si bien Diane.
– Comment pourras-tu voir ce que nous faisons si nous nous téléportons ? demande Loegairi.
– Comment ? C’est très simple, J’ai fait appel à Ansuz. Vous allez chacun votre tour vous téléporter dans la chambre de Diane, Ansuz vous attend.
Tous deux réussissent leur exercice. Revenus chez Jera elle leur demande de reprendre la leçon avec une troisième personne, chacun leur tour. Cette fois-ci c’est Loegairi qui commence. Ils finissent leur entraînement très tard dans la soirée.
A suivre …
Anny M

Publicités

2 responses to this post.

  1. Les cours recommence dans cette belle histoire et la semaine aussi recommence et je te la souhaite pleine de douceur ma bonne amie!!! J’ai eu plaisir à te lire!!
    Amitié et gros bisous xxxx

    Réponse

  2. Je m’abonne à ton blog ma chère Annie!!!
    Bon lundi xxxx

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s