Bonne journée à vous toutes et tous !!!!


Allar aldir
ou
A travers les âges

Chapitre 33
Arrivée chez Æadan

Victor et sa compagnie sont accueillis par Æadan et la communauté elfique avec respect. Ansuz en voyant apparaître William, reste sans voix. Au bout de quelques secondes de stupeur, il s’avance vers lui, le prend dans ses bras, au grand étonnement de l’assemblée.
– Algir ! Algir ! Je te croyais comme bien d’autres, prisonnier de Surtr, ou pire encore.
– TíwaR m’avait demandé d’accomplir une mission.
– Tous ces jeunes gens, sont tes protégés je suppose, dit encore Ansuz.
– Tu as raisons, mais comment sais-tu que j’ai des protégés ? Ah ! Oui, Bien sûr ! Victor !
– Viens, nous allons en parler dans un endroit tranquille. Qu’ils viennent eux aussi, plus vite, ils seront au courant, mieux c’est, dit Ansuz en montrant les jeunes gens. Dick et Katell vont nous suivre, eux aussi.
– Abi ! dit Victor, viens que je te présente au Seigneur des lieux. Æadan, voici la jeune femme qui nous a donné la possibilité de nous rencontrer. Elle demande l’asile, si je puis dire. Elle est en danger là-bas.
– Jeune fille, dit Æadan. Tu as bien fait de venir te réfugier en ma demeure. Ton invention nous a bien aidé, tu…
– Triple idiot que je suis ! s’exclame tout à coup, Victor, coupant la parole à Æadan. J’allais oublier ! Avec tout ce chambardement. Où ai-je donc la tête !
– Que se passe-t-il donc ? Qu’as-tu oublié ? demande Æadan.
Victor lui explique les problèmes qu’il a eus avec Myriel. Le maître des lieux fronce des sourcils.
– Myriel, la jeune femme, qui se faisait passer pour Diane ? Pourquoi devrais-tu la retrouver ? Elle est prisonnière dans ton époque, n’est-ce pas ?
Victor tout penaud lui narre les événements et lui explique pourquoi Abi est venue avec lui. Æadan se tourne vers la jeune femme et lui demande :
– Comment expliques-tu, l’obsession de ta sœur ?
– Celle que j’aimais a disparue, j’ai eu en face de moi, une femme mauvaise et sans vergogne.
– Mais encore, sais-tu quels sont ses projets, demande Æadan.
– Elle veut reprendre sa place et épouser Loegairi.
– Hélas avec l’aide de l’ennemi, elle le pourrait, dit Æadan en poussant un soupir.
– Nous devons la retrouver, dit Victor. Je ne comprends pas comment, elle a pu retirer son collier. Surtr peut-il le déconnecter ? Si j’ose dire.
– Il est très puissant, dit Æadan. Il n’y a que Jera qui puisse, expliquer comment fonctionne ce collier, c’est elle qui l’a mis au cou de Myriel.
– Oui mais, Jera n’est pas ici, répond Victor. Une autre question, doit-on prévenir Diane et Loegairi de ce qui les attend ?
– Nous parlerons de tous cela, lorsque nous serons réunis. Pour l’instant il m’est impossible de joindre Ansuz et Algir. En ce moment, tu l’as vu comme moi, ils sont partis, dans un endroit connu d’eux seuls, ils doivent enseigner aux jeunes gens, qui sont venus avec vous, je suppose. Je ne peux vraiment pas contacter les deux sages. Quant à toi, jeune fille, tu vas prendre quelques temps de repos. Les événements t’ont perturbée. Un peut de sérénité te fera le plus grand bien. L’on va te mener là, où tu logeras.
Il s’arrête de parler et regarde la femme de Glenn, toute timide et impressionnée.
– Qui est cette femme, demande-t-il à Victor.
– C’est Betty, l’épouse de Glenn, elle était menacée, elle aussi. Je n’ai pas pu faire autrement que de la mener ici, elle attend un enfant, mais hélas, elle ne parle pas un mot du langage elfique, ni de Kermëtæ.
– Tu as bien fait de la faire venir.
Il s’approche de Betty et la salue.

Ansuz et Algir quant à eux, ont réuni autour d’eux tous les jeunes gens, ainsi que Katell et Dick. Les deux sages leur révèlent, leur identité première, et pourquoi, ils ont été envoyés, loin de leurs parents et de leur monde.
– C’est pour cela que tu nous as enseigné, toutes ces langues, dans l’espoir de pouvoir communiquer avec nos parents, dit Katell. Sais-tu qui ils sont ? Pourquoi ne pas nous avoir dit la vérité avant ?
– Je ne le pouvais pas, répond Algir. Vois, les événements m’ont donné raison.
– Pourquoi nous avez-vous réunis ? demande l’un d’eux.
– Je ne sais pas, si tu l’as remarqué mais depuis une semaine, nous vous instruisons sur le peuple de Win, sur le peuple des elfes et sur l’histoire de Kermëtæ. Bientôt nous conviendrons des actions à prendre, dit Ansuz au garçon tout honteux.

Pendant ce temps…
Arrivé au camp de Glenn, Victor explique à son ami, qu’il a dû détruit le dossier le concernant, car il n’avait plus confiance en West
– Tu me caches quelque chose, tu ne m’as pas tout dit, réplique Glenn avec sagacité. Que se passe-t-il de si grave ?
– Il se passe, que la sœur d’Abi doit être avec Surtr et que ta femme se trouve en ce moment à Alfrodull.
– QUOI ! Betty est ici ! Pourquoi ?
– Elle était menacée par l’ennemi, alors j’ai pris la décision de l’emmener avec moi.
– Tu as fait ça ? Je ne serais comment te remercier. Aife n’avait parlé de ses craintes au sujet de Betty et moi triple idiot, je n’en ai pas tenu compte. Mon cœur se réjouit de savoir mon épouse à Alfrodull.
– Ce qui est embêtant pour elle, c’est qu’elle n’a aucune notion du langage des elfes ni de celui de Kermëtæ.
– Je ne me fais pas de souci pour elle. A l’université elle était première en langue. Elle apprendra vite.
Il garde le silence un instant et reprend :
– Comment a-t-il pu faire revenir Myriel ?
– L’ennemi a dû se déplacer personnellement. Je ne vois que cette solution, répond Victor. Si j’ai bien compris, il est pareil à Jera, à Ansuz et même plus. Il fera, tout ce qui lui est possible de faire, pour détruire Diane. Elle n’a plus son collier.
– Comment est-ce possible ? demande Glenn effaré.
– Je ne sais pas quoi te répondre. Quant à Abi, elle est venue avec moi. Elle a détruit son labo en partant. William est là lui aussi, avec toute son équipe.
– Tu m’en apprends des nouvelles !
Je ne t’ai pas tout dit. William, se nomme en réalité Algir et il vient de Win.
A suivre …
Anny M

Advertisements

3 responses to this post.

  1. Posted by Mamily on 3 octobre 2010 at 3 h 28 min

    Après avoir lu cette beau chapitre je tiens aussi à te souhaiter un très beau dimanche ma douce amie!! Merci beaucoup pour ce partage
    Amitié et gros bisous xxxx

    Répondre

  2. Posted by annie ahmad on 3 octobre 2010 at 7 h 35 min

    merci tu vois moi j’ai pris blog fr! tres belle suite et bon dimanche : dis moi si tu vois ou non mon nouveau blog je t’invite ; mais j’aipas ton mail!bisous

    Répondre

  3. Posted by Myrine on 3 octobre 2010 at 12 h 38 min

    Moi j’apprécie ces histoires, je suis comme une enfant devant un gros bonbon lol j’attends la suite avec impatience !! Je retombe en enfance, c’est le pied !!!
    Merci Anny

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s