La suite…


 

          Allar aldir

ou

A travers les âges

Chapitre 26

Questions

L’estafette envoyée par Ulgrin est arrivée. Tous rejoignent l’émissaire. Étant mis au courant des événements Æadan envoie les renforts demandés.

C’est à cet instant que Loegairi arrive, pendant qu’Æadan et Ansuz quittent la salle. En voyant son fils venir à lui, Aed se demande qu’elle est la contenance, qu’il doit prendre.

– Bonsoir Père, dit Loegairi. Diane va mieux, je vais retourner au cachot.

– Non, tu n’y retourneras pas, dit Aed. Je crois que tu as compris la leçon. Tu vas rester près de Diane pour la protéger. Ce sera ta fonction désormais. Quant à moi, je vais repartir chez nous afin d’organiser la défense de notre territoire, je n’ai que trop tarder. Ulgrin est reparti avec Eichtorn. Ils doivent se battre avec courage en ce moment. Des troupes ont été envoyées en renfort.

– Père, je vais peut-être être insolent, mais si je n’avais pas pris ces cartes et qu’Ansuz ne m’avait pas rappelé, je serais entrain de me battre. Peux-tu m’expliques pourquoi, ce revirement ? Tu as certainement une explication à me faire.

– Mon garçon, je pars. Prends bien soin de toi et réfléchi à tes gestes, dit-il sans répondre à sa question.

Il prend son fils dans ses bras. L’émotion qui l’étreint est poignante. Loegairi le ressent.

– C’est la première et dernière fois que je me trompe dans mes gestes.

Tous deux sortent de la salle, l’un s’en retourne vers son territoire, l’autre vers la chambre de son aimée. En ouvrant les yeux, Diane voit Loegairi penché sur elle et lui sourit :

– Tu es encore avec moi ? N’as-tu pas vu ton père ?

– Ma nouvelle fonction est de rester près de toi. C’est mon père qui me l’a expressément demandé.

– Que me racontes-tu là ? Tu dois rester près de moi ? Je ne comprends pas.

– Moi non plus, je ne me l’explique pas. Mon père lui, est reparti sur nos terres.

Attente

Quelques jours se sont écoulés. Le conseil est de nouveau réuni. En voyant les visages graves qu’elle a devant elle, Diane s’inquiète. Æadan lui apprend les nouvelles de la bataille. D’une voix où pointe l’angoisse elle lui demande :

– Et de mon père ? As-tu des nouvelles ? Est-il sain et sauf, réponds-moi.

– La bataille, fait rage en ce moment. Des bataillons elfes sont partis en renfort, à la demande d’Ulgrin, répond Ansuz. Il ne faut pas que tu te projettes dans l’espace pour voir. Je sais ce qui se passe par Ygg et ses frères, dit-il encore, en lisant ses pensées.

– Non je ne le ferai pas. Ce n’est pas l’envie qui me manque, mais je ne suis pas sûre de recommencer ce que j’ai fait, répond Diane.

– Bien sûr qui si, tu le recommenceras, réplique Ansuz. Mais avec plus de sérénité. Dès aujourd’hui … je parle de vous deux, Loegairi et toi … ! Hum … ! Ce qui m’exaspère c’est que si j’avais eu les renseignements, que l’on vient de me donner, j’aurai agi différemment avec vous.

– Je ne comprends pas ce que tu nous racontes. Pourquoi Loegairi doit-il être à mes côtés ? Tu vas nous montrer comment sauver ma mère ?

– Ta mère n’a pas besoin d’être délivrée, dit Æadan.

– Comment ? s’exclame Diane en palissant. Ma mère … n’est…

– Non, ta mère est bien vivante, elle est ici. Nous l’avons retrouvée.

– Maman est là mais comment…

– Lorsque Aife se réveillera, elle pourra nous expliquer.

– Revenons au but de la réunion, dit Ansuz.

– La journée est incertaine, dit un des elfes.

– Pas si incertaine que cela, dit Æadan. La bataille peut tourner à notre avantage. Ansuz, qu’elles sont les dernières nouvelles ?

– Mon cher Æadan, réplique Ansuz. Je sais que vous m’appelez sage, mais, il y a un point que je voudrais éclaircir. Je ne peux pas être à deux endroits à la fois. Si vous voulez des nouvelles, il me faut être dehors et je suis ici.

Diane baisse la tête et se met à rire sous cape. Loegairi la pousse du coude et se penche vers elle :

– Qu’est-ce qui te prend, demande-t-il à voix basse.

– C’est la première fois que je vois Ansuz sortir de ses gongs.

– Arrête ! Tu vas te faire remarquer, dit Loegairi.

Elle reprend son sérieux. Ansuz se lève et quitte la salle du conseil en haussant les épaules. Loegairi se penche vers Æadan et lui demande :

– Quelles sont les actions de prévues pour…

– Tu ne participeras à aucune action, dit Æadan. Tu dois t’occuper de Diane.

– Mais enfin ! Je ne suis pas une poupée de porcelaine ! s’exclame Diane. Depuis que je fais ce métier, il ne m’est jamais arrivé de me retrouver ainsi protéger.

– Ne te vexe pas, dit Æadan. Dans certains affrontements tu auras besoin d’aide; il faut t’en douter. C’est en partie pour cela que Loegairi est avec toi.

– Et l’autre partie ? demande-t-elle encore.

– C’est Ansuz qui te l’expliquera.

A cet instant, le sage entre dans la salle. Tous les regards se tournent vers lui. Il s’avance l’air absorbé, s’assoit, regarde tout le monde d’un air vague et reste silencieux pendant quelques minutes. Æadan excédé lui demande :

– Vas-tu nous dire ce que tu as appris, ou doit-on encore attendre ?

– Il se passe … il se passe… il se passe que nous avons gagné la bataille. Il faut préparer des salles, beaucoup de blessés arrivent. Il se passe aussi que nous avons échappé à un massacre. Une troupe de Thurses était entrain de s’infiltrer dans la vallée. Heureusement que Gelmir et ses nains sont survenus. Ils ont anéanti les ennemis.

– Nous allons nous organiser pour recevoir tous ces blessés, dit Æadan, et merci à Gelmir.

– Glenn … ? demande Diane.

– Ton père va bien, Eichtorn et Ulgrin aussi.

Elle pousse un soupir de soulagement. Tous se lèvent et sortent de la salle. Ansuz s’approche du couple et les prend par le bras.

– Allez, mes enfants, venez avec moi.

A suivre …

Anny M

Publicités

3 responses to this post.

  1. merci et la suite demain! bises

    Réponse

  2. Posted by Mamily on 27 septembre 2010 at 16 h 31 min

    Oui merci beaucoup Annie pour cette belle suite!!! Un plaisir de repasser continuer la lecture de cette belle histoire mon amie!!Merci et bon lundi ainsi qu’une très belle semaine pour toi!! Amitié et gros bisous xxxx

    Réponse

  3. Posted by Myrina on 27 septembre 2010 at 16 h 48 min

    Ben moi j’attends la suite comme une petite fille auquel on lit une belle histoire avant d’aller me coucherMerci à vous

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :